L'impression numérique : révolution ou effet de mode ?


Rédigé par TeamAdmin | Classé dans : Actualité

Différents types de documents peuvent être imprimés en ligne. Certains sont spécifiques de l'impression numérique et d'autres le sont pour le type offset. Dans tous les cas, il existe quelques critères à prendre en compte.

Impression numérique en ligne : quels documents ?

La majorité des fichiers bureautiques utilisés couramment sont considérés par les imprimeurs. Parmi eux, il y a le Microsoft Office, le Microsoft Work, l'Open Office, etc. Ils doivent être au format fini. Dans le cas contraire, il sera ajusté au format du document. Toutefois, il est nécessaire de leur attribuer des PDF.

Pour les flyers, il faut rajouter des bordures de 3 mm pour éviter d'avoir un liseret blanc après le massicotage et laisser au moins 3 mm de marges internes entre les bords et les mentions légales ou la signature pour éviter qu'ils soient coupés. D'autre part, il ne faut pas oublier les mentions obligatoires telles que " Ne pas jeter sur la voie publique ", " l'abus de l'alcool est dangereux pour la santé ", etc.

Concernant les brochures et les livrets, le nombre de pages doit être un multiple de 4 et le document doit être en A4. Pour les dépliants, il est essentiel de respecter toutes les dimensions c'est-à-dire 2 plis roulés : recto 97/100/100 cm et verso 100/100/97 cm et 2 plis accordéons : R/V 99/99/99 cm. Avec les grands formats, il est possible de choisir la taille réelle ou un format réduit au quart. Par ailleurs, il est important de prévoir une résolution minimale de 100 dpi à taille réelle (400 dpi au1/4).

Ceux qui sont adaptés à l'impression offset en ligne

Ce type d'impression demande plus de critères que celle numérique, car il y a plus de complexités d'ordre technique. Les imprimeurs acceptent les JPG, EPS, TIFF, PSD, et PDF. Ce dernier est le plus conseillé pour garantir une impression optimale. Ils refusent les logiciels tels que le Word, l'Excel, le PowerPoint, le Publisher et les logiciels bureautiques. Le fichier doit être en CMJN mais en RVB ou Pantone et le format de page doit correspondre à celui du document.

Pour éviter la surcharge d'encre et les problèmes de séchage, il est impératif de ne pas dépasser une charge d'encre de 250 %. L'aplat noir 100 % est celui qui doit être utilisé pour les textes. Un noir profond pour une couleur de fond peut être obtenu en ajoutant 30 % de magenta, 30 % de cyan, 30 % de jaune et 100 % de noir.

C'est le client qui procure un fichier certifié et adapté aux normes techniques de l'imprimerie. Il doit être en haute définition avec les polices et les images sans contrainte d'enregistrement. Il est plus judicieux de s'orienter vers EPS, JPEG ou PSD en cas de difficulté pour la conception de PDF pour l'imprimerie.

Un ou plusieurs fichiers PDF regroupant les pages de la brochure sont à fournir. Ensuite, il faut les classer dans l'ordre approprié, de la une de couverture à la dernière. Pour finir, il est important d'éviter de mettre des mentions importantes à moins de 5 mm du bord de page en tant que zone de sécurité et de ne pas oublier des bords perdus de 5 mm. Plus d'infos : Mamzelle print!

Mots clés : Aucun


Les articles de la même catégorie, nos conseils de lecture sur une thématique proche :